Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

GR 249. Étape 05: Nerja - Frigiliana

Découvrez votre scène
Découvrez votre scène

Viens sur le grand chemin

Avec vue sur la mer
Avec vue sur la mer

Parcourez les étapes du chemin du Litoral

Un tour de la province entière
Un tour de la province entière

Un itinéraire pionnier en Andalousie de 739 km

Villages blancs et montagnes
Villages blancs et montagnes

Diversité des paysages tout au long du circuit

Marcher et surmonter
Marcher et surmonter

Un défi personnel dans chaque section

GR 249. Étape 05: Nerja - Frigiliana
  • Imprimer cette page
  • Facebook
  • Twitter
  • Correo
  • Whatsapp
Type d’étape Lineal
Distance 14700 m.
Temps de marche estimé 5:05 h.
Dénivelé net en mètres 1365 m.
Dénivelé cumulé positif en mètres 765 m.
Dénivelé cumulé négatif en mètres 600 m.
Difficulté
Complexité du milieu naturel 3
Dénivelé net 2
Difficultés de déplacement 2
Quantité d'effort nécessaire 3
Classification selon la Méthode d'Information des Excursions (MIDE)
Itinéraire
Description
Accès
Caractéristiques
Façons de tournée
Cartographie
Communes
  • Depuis les falaises de Nerja qui se penchent sur la Méditerranée, en remontant par les pinèdes qui couvrent les montagnes abritant les célèbres grottes de Nerja, le sentier nous emmènera jusqu’aux cours d’eau encaissés des fleuves Chíllar et Higuerón, pour atteindre finalement le village mauresque de Frigiliana.

     

  • Caractéristiques

    Type de tronçon Longueur % du total
    Longitud Total 14700
    Tronçons de piste ou de chemin forestier 7500 51 %
    Tronçons de sentier 7200 49 %
  • Façons de tournée

    En ce qui concerne le mode de déplacement au cours des différentes étapes, nous rappelons qu’il est divisé en trois catégories : à pied, à vélo et à cheval. Lorsque nous indiquons que le parcours peut être réalisé à pied, la totalité de l’étape est concernée, toutefois, dans le cas du VTT et du cheval, tout dépendra des restrictions temporaires et des normes municipales, ce qui obligera parfois à choisir des itinéraires parallèles ou alternatifs permettant le passage. Nous rappelons également que certaines étapes accessibles à VTT peuvent se réaliser sur des revêtements irréguliers et comprendre des dénivelés importants pouvant entraîner des difficultés techniques plus ou moins nombreuses.
    • À pied
  • Cartographie

    Le début du parcours se trouve sur la feuille topographique 1055-I (Maro) et la fin du tronçon sur la 1054-II (Torrox).

  • Communes

    Nerja

    Où manger

    Cliquez ici.

    Où dormir

    Cliquez ici.

    Frigiliana

    Où manger

    Cliquez ici

    Où dormir

    Cliquez ici

Lieux de passage

Dans le sens de la marche

Point de passage Ref. UTM / hauteur Distances partielles
1 Cueva de Nerja 30S

x=36.76209729
y=-3.84482965

145 m
2 Ruta Mudéjar (Salares) 30S

x=36.8542807
y=-4.02452919999996

465 m
3 Ruta Mudéjar (Salares) 30S

x=36.8542807
y=-4.02452919999996

540 m
4 Ruta Mudéjar (Salares) 30S

x=36.8542807
y=-4.02452919999996

540 m
5 Ruta Mudéjar (Salares) 30S

x=36.8542807
y=-4.02452919999996

550 m
6 Ruta Mudéjar (Salares) 30S

x=36.8542807
y=-4.02452919999996

405 m
7 Ruta Mudéjar (Salares) 30S

x=36.8542807
y=-4.02452919999996

335 m
8 Ruta Mudéjar (Salares) 30S

x=36.8542807
y=-4.02452919999996

525 m
9 Ruta Mudéjar (Salares) 30S

x=36.8542807
y=-4.02452919999996

475 m
10 Ruta Mudéjar (Salares) 30S

x=36.8542807
y=-4.02452919999996

295 m
11 Ruta Mudéjar (Salares) 30S

x=36.8542807
y=-4.02452919999996

270 m
12 Ruta Mudéjar (Salares) 30S

x=36.8542807
y=-4.02452919999996

310 m
Images
Vidéos
Documents
Établissements Grand Sentier
Accessibilité

Information environnementale

L'eau, les fleuves et les rivières
Faune
  • L'eau, les fleuves et les rivières

    Texte original extrait de la version en anglais.

    The Chíllar river has recently become well known to people who practice white water sports at a beginner´s level. The close proximity of the river to Nerja and the eastern Costa del Sol, low level of diffi culty, and its four spectacular “cahorros”, make the river a very powerful magnet. The river has become a focal meeting point for visitors. Despite the influx of people, the river shows an acceptable level of conservation (except for some graffiti and occasional rubbish). However, it is diffi cult to see any animals around here except for the least busy times.

    The riverbed has been compacted by the cementing effect calcium dissolved in water has on the pebbles and boulders. Most frequently seen plants are Oleander, cane, brambles and rushes; they do not, however, manage to form galleried woods.

    El Canal del Río Chíllar taps into the river waters higher upstream, actually quite close to the walk, through a major water channel over 6 km long which carries the water at a level high enough to power the electricity station, while the river itself loses height. The channel is accessible but not recommended for people who have vertigo or who aren´t skilful enough to walk along it.

    El Río Higuerón also has its own history of exploitation; in this case it was used for irrigation of both traditional and the new sub-tropical crops. Towards the end of Stage 5 you will find El Pozo de Batán, an enormous water deposit with a water pipe which now substitutes the old “acequia”, the aqueduct-type water channel This is a spectacular place. It is worth the walk uphill along the river to see its “cahorros”, the rocks hanging low over the river gullies. You will find Osyris quadripartita, Carthamus arborescens and also a novelty, Rhamnus alaternus, along the river bed at the end of the path. The water pipes you will find only a few metres under the Pozo Batán water tank, supply irrigation water left over from a spring called Lizar. This spring, situated above Frigiliana centre, supplies the town with drinking water. Both rivers are quite boxed in by the rocks which make them shady and also narrower. This results in scarcity of flora, restricted to various willow species.

    Oleander is the great survivor of floods and droughts, together with rushes and cane. Travertine rock is very important along these limestone rivers. In the travertine, above the water, you will find thriving Southern Maidenhair Fern and Blue Throatwort.

    On the banks there are abundant large lentiscs and Spanish Boxwood mixed with thick Aleppo Pines. El Barranco de la Coladilla, a gully which runs along the left side of the dirt track up to the Área Recreativa del Pinarillo, although smaller than the other two river beds, is full of crevices and interesting rock-dwelling vegetation. There are some access points on foot leading to it (not waymarked) from the GR-249.

  • Faune

    Oiseaux

    Dès le tout début de l’étape, dans la grotte de Nerja nous aurons l’occasion d’observer des espèces d’oiseaux typiquement forestiers ; leur variété augmente au fur et à mesure que nous avançons et entrons dans la pineraie. Les vues impressionnantes sur les cols et les pics de la sierra Almijara nous rapprocheront d’espèces montagneuses, et nous permettront d’observer quelques grands rapaces. Les espaces de roches nues accueillent les espèces propres à ce milieu, en nombre suffisant pour assurer l’observation d’espèces phare de ces environnements ; les falaises et gorges par lesquels nous passons méritent bien un moment de contemplation. Les fourrés et la végétation associée aux cours d’eau des rivières Chillar et Higueron marquent aussi la présence d’espèces caractéristiques.

     

    Espèces singulières

    Cette étape nous rapproche de zones montagneuses, il est donc possible d’observer des rapaces propres à ces environnements, comme l’aigle de Bonelli et le hibou grand duc. Au départ, les espèces présentes comme la tourterelle turque, le moineau domestique, l’étourneau unicolore, et le rouge-queue noir en hiver, sont des espèces associées aux milieux urbains. La zone verte de la grotte de Nerja accueille aussi une grande diversité d’espèces forestières que l’on croisera tout le long de l’étape. Dès le tout début, il sera donc possible d’observer le roitelet à triple bandeau, le grimpereau des jardins, le gobemouche gris, la mésange charbonnière, la mésange noire, la mésange huppée et le pinson des arbres. Les espèces forestières sont les plus fréquentes tout le long de l’étape, dont, en plus de celles déjà citées, la tourterelle des bois, le merle noir, le pouillot véloce, le geai des chênes, la linotte mélodieuse, le chardonneret élégant, le verdier d’Europe, le serin cini et le bruant fou. Durant l’hiver des espèces comme la bergeronnette grise, le rouge gorge, la grive musicienne et le tarin des aulnes fréquentent aussi les paysages de cette étape. Le cours des rivières Chillar et Higuerón, ainsi que leurs environs, nous permettront d’observer des espèces telles que la bergeronnette des ruisseaux, le rossignol Philomèle, le bouscarle de Cetti, la fauvette à tête noire, le troglodyte mignon, le loriot d’Europe et le bruant zizi.

    Les autres espèces pouvant se voir durant l’étape sont l’aigle de Bonelli, l’aigle botté, le circaète Jean-le-Blanc, l’épervier d’Europe, l’engoulevent à collier roux, la huppe fasciée, le cochevis huppé, le rouge-queue noir, le traquet rieur, le saxicola torquatus, le monticole merle-bleu, la grive musicienne, la fauvette mélanocéphale, la pie-grièche à tête rousse, l’étourneau unicolore et saisonnet, et le bruant fou.