Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

GR 249. Étape 06: Frigiliana - Cómpeta

Découvrez votre étape
Découvrez votre étape

Rejoignez le Grand Sentier

Vue mer
Vue mer

Parcourez les étapes du Grand Sentier Littoral

Un parcours à travers la province.
Un parcours à travers la province.

Une randonnée pionnière en Andalousie de 739 km.

Des villages blancs et des montagnes
Des villages blancs et des montagnes

Une variété de paysages tout au long du parcours

Marcher et se dépasser
Marcher et se dépasser

Un défi personnel à tout moment

GR 249. Étape 06: Frigiliana - Cómpeta
  • Imprimer cette page
  • Facebook
  • Twitter
  • Correo
  • Whatsapp
Type d’étape Lineal
Type localisation Sierras Litorales
Distance 24700 m.
Temps de marche estimé 8:15 h.
Dénivelé net en mètres 1950 m.
Dénivelé cumulé positif en mètres 1160 m.
Dénivelé cumulé négatif en mètres 790 m.
Difficulté
Complexité du milieu naturel 3
Dénivelé net 2
Difficultés de déplacement 2
Quantité d'effort nécessaire 4
Classification selon la Méthode d'Information des Excursions (MIDE)
Itinéraire
Description
Accès
Caractéristiques
Façons de tournée
Cartographie
Communes
  • Cet itinéraire traverse le paysage typiquement alpestre de la sierra d’Almijara, caractérisé par une alternance de cimes pointues, de versants inclinés et de profonds ravins, qui hébergent de nombreuses espèces botaniques ainsi qu’une importante faune méditerranéenne associée au milieu montagnard.

     

  • Caractéristiques

    Type de tronçon Longueur % du total
    Longitud Total 24700
    Tronçons en asphalte ou en béton 2300 9 %
    Tronçons de piste ou de chemin forestier 9300 38 %
    Tronçons de sentier 13100 53 %
  • Façons de tournée

    En ce qui concerne le mode de déplacement au cours des différentes étapes, nous rappelons qu’il est divisé en trois catégories : à pied, à vélo et à cheval. Lorsque nous indiquons que le parcours peut être réalisé à pied, la totalité de l’étape est concernée, toutefois, dans le cas du VTT et du cheval, tout dépendra des restrictions temporaires et des normes municipales, ce qui obligera parfois à choisir des itinéraires parallèles ou alternatifs permettant le passage. Nous rappelons également que certaines étapes accessibles à VTT peuvent se réaliser sur des revêtements irréguliers et comprendre des dénivelés importants pouvant entraîner des difficultés techniques plus ou moins nombreuses.
    • À pied
  • Cartographie

    Carte IGN (1:25 000) : 1054-II (Torrox) pour le début de l’étape et 1040-IV (Canillas de Albaida) pour la fin.

  • Communes

    Frigiliana

    Où manger

    Cliquez ici

    Où dormir

    Cliquez ici

    Canillas de Aceituno

    Où manger

    Cliquez ici

    Où dormir

    Cliquez ici

    Cómpeta

    Où manger

    Cliquez ici

    Où dormir

    Cliquez ici

Lieux de passage

Dans le sens de la marche

Point de passage Ref. UTM / hauteur Distances partielles
1 Plaza del Ingenio de Frigiliana 30S

x=36.7927108985131
y=-3.89373171544912

360 m
2 Los Bancales 30S

x=36.7950209008873
y=-3.90416010222157

335 m
3 Cuatro Caminos. Fin de asfalto. 30S

x=36.8066010845706
y=-3.92336486994304

460 m
4 Aldea de El Acebuchal 30S

x=36.8200332954033
y=-3.92210227161775

500 m
5 Venta del Cebollero de Jaro 30S

x=36.8287741825933
y=-3.91666770914446

840 m
6 Puerto Paez Blanca 30S

x=36.8366400781124
y=-3.92296325840084

715 m
7 Mirador del Barranco Moreno 30S

x=36.8463106904419
y=-3.92319164991329

775 m
8 Cortijo del Daire 30S

x=36.8567278508343
y=-3.91664248595805

860 m
9 Paisaje hacia el Lucero 30S

x=36.8620882367113
y=-3.92170989081808

1.080 m
10 Collado de los Hornillos 30S

x=36.8651059656292
y=-3.92313726784255

1.180 m
11 Antigua Venta de los Pradillos 30S

x=36.8615737382758
y=-3.93334826213629

1.045 m
12 Paisaje de Sierra Almijara 30S

x=36.8493963260148
y=-3.94803958340503

1.070 m
13 Paisaje de Sierra Tejeda 30S

x=36.8480575600622
y=-3.95200482496307

1.070 m
14 Fin de Etapa Cómpeta 30S

x=36.8362154356665
y=-3.97282918364579

685 m
Images
Vidéos
Documents
Établissements Grand Sentier
Accessibilité

Information environnementale

L'eau, les fleuves et les rivières
Faune
  • L'eau, les fleuves et les rivières

    Texte original extrait de la version en anglais.

    El Barranco del Acebuchal ravine is the fi rst watercourse you will cross, however in this area it becomes a completely dry, wide and walkable streambed. However, one of the reasons why there are settlements here, such as the Acebuchal Alto y Bajo, has been the existence of natural water springs in the area. At this point the only watering point is a tiny fresh water spring which forms a small puddle at Venta del Cebollero.

    The major streams of the area are at the Cortijo del Daire, situated right on top of the ridge separating El Barranco de las Majadillas ravine, in the west, from the Barranco Moreno, in the east. The two streams you have to wade through are, in that order, Arroyo de Juan Rojo and Arroyo del Mirlo (on other maps the latterappears as Arroyo de la Zarzadilla). These streams shortly become El Barranco Moreno, where you can find a few surviving wild cherries. The stream crossing is done in a wide area along the track and it shouldn’t pose any diffi culties. Just as you cross the second stream you will find a footpath called La Cuesta de los Civiles.

    El Barranco Moreno is adapted to practising canyoning; in this case the itinerary is not too complicated. The only challengeis posed by a 20 metre high waterfall in the main riverbed where you have to abseil. One of the accesses to the canyon, a little path, can be seen just as you pass Arroyo de los Mirlos. Another access option would be to pass El Cortijo del Daire, leave the GR and continue a little further until El Arroyo de las Majadillas, walk down the streambed to the point where it joins the previous stream. Here, at the headwaters and at this altitude, brambles reign over the watercourses, together with Oleander, rushes and a few willows. The lower part of the gully is slightly more open, mostly harbouring clumps of Oleander.

    El Cortijo del Daire and other nearby farmhouses were able to survive in the past thanks to the plentiful water coming from springs in the high mountains. The kitchen gardens of Cortijo del Daire are still recognisable; they take advantage of an upper terrace of an old travertine waterfall. All the watercourses here flow down carrying carbonates and they tend to leave behind plentiful tufa deposits.

    As you climb towards El Collado de los Hornillos, at km 17, you will see the water deposit for Cómpeta; this gives you an idea of how rich in aquifers the area is. The walk takes you along the pipeline and you can see the inspection covers.

    Finally, the area of the old roadside inns such as Cándido and Los Pradillos, is rich in water sources, which are refl ected in local names but also in the presence of clusters of rushes and poplars growing in between the pine trees.

  • Faune

    Oiseaux

    Cette étape débute dans un environnement urbain, qui, petit à petit, laisse place à un bois de pins, de densité variable, que nous traverserons durant une partie de l’étape. Les cours d’eau et les surfaces boisées nous conduisent aux endroits les plus élevés, et conditionnent la faune ornithologique de cette étape, ainsi que les parois verticales qui accueillent une riche faune rupicole.

     

    Espèces Singulières

    L’étape commence dans le centre ville de Frigiliana où l’on fait un premier bout de chemin en suivant la route, bordée en majeure partie de maisons et de zones arborées de pins. Ainsi, la bergeronnette grise, le rouge-queue noir, les moineaux domestiques et les étourneaux unicolores, propres aux zones humides, partagent leurs territoires avec des espèces propres aux milieux forestiers telles que le merle noir, le pouillot véloce, la mésange charbonnière, et le pinson des arbres. Le long de ce premier chemin bétonné nous pourrons aussi observer la tourterelle turque, le martinet noir et pâle, l’ hirondelle rustique et de fenêtre, le rouge gorge, le rouge-queue noir, la fauvette mélanocéphale, la mésange noire, le chardonnet élégant et le serin cini.
    Une fôret de pins d’Alep apparaît lorsque l’on entame la piste qui nous conduit au hameau Acebuchal. On pourra y observer des espèces comme la grive draine, le grimpereau des jardins, le gobemouche gris, et le verdier d’Europe, auxquels s’ajoutent le troglodyte mignon, le rouge-gorge, le rossignol philomèle, la fauvette à tête noire, le bouscarle de Cetti, le loriot d’Europe, le bec-croisé des sapins, et le bruant zizi au fur et à mesure que nous nous rapprochons du cours d’eau.

    À partir du hameau Acebuchal on descend par un large sentier de lauriers roses et de pins de grande envergure, où les espèces prédominantes sont le pigeon ramier, la tourterelle des bois, la grive musicienne, la fauvette mélanocéphale, la mésange huppée et le tarin des aulnes, mais on pourra aussi voir les oiseaux forestiers déjà mentionnés. Voici l’essentiel de la composition de l‘avifaune de cette étape ; (avant d’arriver un peu) plus haut et sur des espaces plus dégagés (où) l’on pourra notamment observer la perdrix rouge, le guêpier d’Europe, la huppe fasciée, des martinets, le saxicola torquatus, le traquet oreillard, l’hypolaïs polyglotte, la pie-grièche à tête rousse, la linotte mélodieuse et le bruant fou.

    Une fois passé le Cortijo del Daire, on trouve d’importantes étendues d’arbustes et de fourrés où nidifient l’alouette calanderelle et la fauvette pitchou. C’est aussi le moment de prêter attention au ciel afin d’observer les rapaces présents dans cette étape. Ces montagnes accueillent l’autour des palombes, l’épervier d’Europe, la buse variable, le circaète Jean-le-Blanc et l’aigle botté, mais aussi l’aigle de Bonelli et l’aigle royal dans les gorges formées par les ruisseaux et dans les parois rocheuses. Nous pourrons aussi voir le faucon crécelle et le faucon pèlerin près des rochers, ainsi que le traquet rieur, le monticole bleu et le corbeau.
    L’observation de ces espèces dans un milieu si montagneux s’avère très gratifiant pour un passionné d’oiseaux.

    Malgré qu’elles soient difficiles à observer, il faut aussi noter la présence d’autres espèces, comme le coucou gris, le petit-duc scops, la chouette hulotte, le hibou grand duc, l’engoulevent à collier roux, et le pic vert. Dans tous les cas, il s’agit d’espèces facilement identifiables grâce à leurs chants et leurs plaintes.

    L’arrivée à Compéta nous rapprochera de nouveau aux espèces typiquement urbaines.