Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

GR 249. Étape 14: Villanueva de Tapia - Villanueva de Algaidas

GR 249. Étape 14: Villanueva de Tapia - Villanueva de Algaidas
Type d’étape Lineal
Longueur totale en mètres 16700 m.
Temps de marche estimé 4:15 h.
Dénivelé net en mètres 885 m.
Dénivelé cumulé positif en mètres 375 m.
Dénivelé cumulé négatif en mètres 510 m.
Difficulté Classification selon la Méthode d'Information des Excursions (MIDE)
1

Moyen

2

Itinéraire

1

Déplacement

3

Effort

Information générale

Itinéraire

Ce parcours longe la face nord de la sierra du Pedroso parmi une végétation méditerranéenne de chênes verts, de chênes kermès, de lentisques, de genêts et d’oliviers sauvages, puis il descend à travers un océan d’oliviers jusqu’à Villanueva de Algaidas, avec son église rupestre tallée dans le grès à côté du couvent franciscain.

 

Résumé de l'étape
Description
Accès
Lieux de passage
Accessibilité
Caractéristiques
Façons de tournée
Cartographie
Communes
  • Caractéristiques

    Type de tronçon Longueur % du total
    Longitud Total 16700
    Tronçons en asphalte ou en béton 5600 34 %
    Tronçons de piste ou de chemin forestier 11100 66 %
  • Façons de tournée

    En ce qui concerne le mode de déplacement au cours des différentes étapes, nous rappelons qu’il est divisé en trois catégories : à pied, à vélo et à cheval. Lorsque nous indiquons que le parcours peut être réalisé à pied, la totalité de l’étape est concernée, toutefois, dans le cas du VTT et du cheval, tout dépendra des restrictions temporaires et des normes municipales, ce qui obligera parfois à choisir des itinéraires parallèles ou alternatifs permettant le passage. Nous rappelons également que certaines étapes accessibles à VTT peuvent se réaliser sur des revêtements irréguliers et comprendre des dénivelés importants pouvant entraîner des difficultés techniques plus ou moins nombreuses.
    • À pied
    • À bicyclette
    • À cheval
  • Cartographie

    Le début du parcours se trouve sur la feuille 1007-IV (Villanueva de Algaidas), la partie intermédiaire sur la 1024-I (Archidona) et la fin sur la 1007-III (Villanueva de Algaidas).

  • Communes

    Villanueva de Tapia

    Où manger

    Cliquez ici

    Où dormir

    Cliquez ici.

    Villanueva de Algaidas

    Où manger

    Cliquez ici.

    Où dormir

    Cliquez ici

Information environnementale

L'eau, les fleuves et les rivières
  • L'eau, les fleuves et les rivières

    Texte original extrait de la version en anglais.

    La Sierra of el Pedroso is the collector and dispenser of water from the streams that have their headwaters here.

    One of them is seen just as you pass the Cortijo de la Morena. It is a watercourse quite closed-in between clay slopes and it has been granted the name of Barranco del Infierno, Hell’s Ravine. From the walk it offers a rugged look, with dense riparian vegetation, on its way northwards. Then it meets a tributary and is directed towards Villanueva de Algaidas next to the short road linking it with Villanueva de Tapias.

    The other watercourse is the Arroyo de Bebedero. This arises from the western flank of el Pedroso and makes a wide curve to meet up with the GR. It follows the walk during quite long e a stretch. During this nice section you will see a pool using a small natural spring and after a hydraulic mill, El Molino de Pozo, in front of other, also ruined, buildings.

    On the other side, is a thick belt of Gall aks and Holm oaks that are holding onto a stout clay escarpment goes down in an oblique line among olive trees in search of the stream.

    There are plenty of trees: ash, willows, elms and poplars on the banks, plus a good specimen of an Holm oak wood on the slopes of Rondán. The watercourse has crved uout the banks down to the fi nest strata of limestone, whic is visible following a short detour to your left. The numerous Brambles, when not the cane fi elds are responsible for consolidating the high land of the river embankments. The many brabmbles, in the absence of reedbeds, are in charge of holding the soil of the tall embankments of the river together. The river bed is compacted due to the high contents of carbonate minerals, which at some time encouraged a pulation of crayfish. A little after passing the bridge over the Arroyo de Bebedero, the path meets the afore- mentioned ravine barranco or Garganta del Infierno and they enter the village together, breaking the village nugget of the village´s population in the north called Atalaya apart from the village proper.

Faune
  • Faune

    Oiseaux

    L’arrivée à Villanueva de Tapia se fait au milieu d’oliviers, et ce sera l’atmosphère dominante de cette étape. Il est facile d'imaginer les bois qui couvraient cette zone il y a des siècles, avant que la main humaine intervienne pour défricher le terrain et le consacrer à l'agriculture, car on croise des ensembles de jeunes chênes et d’autres arbres de plus grande envergure. Malgré leur petit nombre, ils sont de grande valeur pour les oiseaux et la faune en général. Le chemin que l’on parcourt près du ruisseau du « Bebedero » (abreuvoir) présente une végétation riche, avec quelques chênes verts et des chênes du Portugal.

     

    Espèces Singulières

    Bien qu’il s’agisse de grandes étendues consacrées à la monoculture, les oliveraies accueillent une grande diversité d'espèces tout au long de l'année. Dans cette étape on passe aussi par des zones de végétation naturelle qui attirent des espèces intéressantes. Dans les oliveraies nous pouvons observer des espèces plus fréquentes comme la buse variable, la perdrix rouge, l’Œdicnème criard, la tourterelle des bois, l’engoulevent à collier roux, le guêpier d’Europe, la huppe fasciée, le cochevis huppé, la grive musicienne, la grive mauvis, le merle noir, le rouge-gorge familier, la fauvette mélanocéphale, la fauvette à tête noire, le pouillot véloce, la mésange charbonnière, le grimpereau des jardins, la pie-grièche à tête rousse, la pie-bleue à calotte noire, l’étourneau unicolore et l’étourneau sansonnet, le chardonneret élégant, le verdier d'Europe, la linotte mélodieuse, le serin cini et le bruant proyer.

    La présence d'espèces comme le lapin, le lièvre et la perdrix rouge, ainsi que la proximité des montagnes voisines, favorisent l’observation de grands prédateurs comme l'aigle royal, l'aigle de Bonelli ou le hibou grand-duc tout au long du chemin. Autour des petits espaces de végétation naturelle des espèces forestières apparaîtront comme le pigeon ramier, le coucou gris, la mésange bleue, le gros-bec casse-noyaux et le bruant zizi. Les maisons en ruines permettent aussi l’observation du faucon crécerelle, la chevêche d'Athéna, l’hirondelle rousseline et le monticole merle-bleu. Dans les zones plus dégagées nous pourrons voir le saxicola torquatus et le corbeau. Dans les villages, point de départ et d’arrivée de l'étape, les espèces urbaines seront prédominantes (principalement la tourterelle turque, les martinets noir et pâle, l’hirondelle rustique, l’hirondelle de fenêtre, l’étourneau unicolore y le moineau domestique).