Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

GR 249. Étape 21: Estación de El Chorro - Ardales

Découvrez votre scène
Découvrez votre scène

Viens sur le grand chemin

Avec vue sur la mer
Avec vue sur la mer

Parcourez les étapes du chemin du Litoral

Un tour de la province entière
Un tour de la province entière

Un itinéraire pionnier en Andalousie de 739 km

Villages blancs et montagnes
Villages blancs et montagnes

Diversité des paysages tout au long du circuit

Marcher et surmonter
Marcher et surmonter

Un défi personnel dans chaque section

GR 249. Étape 21: Estación de El Chorro - Ardales
  • Imprimer cette page
  • Facebook
  • Twitter
  • Correo
  • Whatsapp
Type d’étape Lineal
Distance 21660 m.
Temps de marche estimé 7:00 h.
Dénivelé net en mètres 1466 m.
Dénivelé cumulé positif en mètres 1352 m.
Dénivelé cumulé négatif en mètres 1114 m.
Difficulté
Complexité du milieu naturel 1
Dénivelé net 2
Difficultés de déplacement 2
Quantité d'effort nécessaire 4
Classification selon la Méthode d'Information des Excursions (MIDE)
Itinéraire
Résumé de l'étape
Description
Accès
Caractéristiques
Façons de tournée
Cartographie
Communes
  • Lors de cette étape nous monterons jusqu’à la partie supérieure des Mesas de Villaverde, un site pittoresque d’où l’on pourra contempler les vues impressionnantes sur le ravin des Gaitanes et sur la vallée du Guadalhorce, observer les rapaces qui la survolent, ou visiter l’église mozarabe de Bobastro.

     

  • Caractéristiques

    Type de tronçon Longueur % du total
    Longitud Total 21660
    Tronçons en asphalte ou en béton 3200 15 %
    Tronçons de piste ou de chemin forestier 13600 62 %
    Tronçons de sentier 4900 23 %
  • Façons de tournée

    En ce qui concerne le mode de déplacement au cours des différentes étapes, nous rappelons qu’il est divisé en trois catégories : à pied, à vélo et à cheval. Lorsque nous indiquons que le parcours peut être réalisé à pied, la totalité de l’étape est concernée, toutefois, dans le cas du VTT et du cheval, tout dépendra des restrictions temporaires et des normes municipales, ce qui obligera parfois à choisir des itinéraires parallèles ou alternatifs permettant le passage. Nous rappelons également que certaines étapes accessibles à VTT peuvent se réaliser sur des revêtements irréguliers et comprendre des dénivelés importants pouvant entraîner des difficultés techniques plus ou moins nombreuses.
    • À pied
    • À cheval
    • À bicyclette
  • Cartographie

    L’ensemble du parcours se trouve sur la feuille cartographique 1038-III (Ardales).

  • Communes

    Álora

    Où manger

    Cliquez ici.

    Où dormir

    Cliquez ici.

    Ardales

    Où manger

    Clizquez ici

    Où dormir

    Cliquez ici

    Carratraca

    Où manger

    Cliquez ici

    Où dormir

    Cliquez ici

Lieux de passage

Dans le sens de la marche

Point de passage Ref. UTM / hauteur Distances partielles
1 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

229 m
2 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

191 m
3 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

260 m
4 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

300 m
5 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

565 m
6 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

480 m
7 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

515 m
8 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

470 m
9 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

645 m
10 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

620 m
11 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

630 m
12 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

630 m
13 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

530 m
14 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

460 m
15 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

550 m
16 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

530 m
17 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

515 m
18 Torre Nueva de la Cala del Moral o Penta Pesetos 30S

x=36.4925260433633
y=-4.69323277503088

465 m
Images
Vidéos
Documents
Accessibilité

Information environnementale

L'eau, les fleuves et les rivières
Faune
  • L'eau, les fleuves et les rivières

    Texte original extrait de la version en anglais.

    In the previous stages you got to know the three Embalses, although from afar, plus the fl ood control reservoir Embalse del Gaitanejo. You will discover the other two during the current stage.

    The walk allows for very different views of the Contraembalse del Tajo de la Encantada, the one located at lowest height (the top of the damis at the lowest altitude of the day, 200 metres above the sea level). From El Chorro you will see the reinforced pipes shaped to adapt to the changing terrain of the eastern fl ank of Mesas de Villaverde and Chimenea de Presión. During the ascent the walk comes in contact with the pipe and gives you an exclusive view of its section below, the steepest, and of the power plant. 

    Beside the great sandstone cliff there a few half-hidden constructions which are annexed to the pipeline and some remains of anchorage nailed to the ground which holds in place the pipe that supplies water for maintenance and construction work. You can also gaze southeast from the climbing ramps of the electric  substation Tajo de la Encantada and, a little higher up, you can have a closer view of the Chimenea de Presión. But certainly the most unexpected experience is being able to admire the upper dam, occupying the entire length of the Mesas de Villaverde, with three peaks which together give the basin a Y-shape of a pointy mushroom.

    In comparison with the earlier water displays, the rest of the walk presents devastating dryness. The only stream you will wade across is the Arroyo del Granado. Around the halfway point of the walk there is, on your right, (until you ford the stream) a sort of a dry stream bed, northbound and enclosed between two walls of clay and sandstone. But, a little further down, where the path twists to the east, a little away from the walk, this streambed starts carrying water permanently towards the Hermitage of Nuestra Señora de Villaverde and flowing into the reservoir at the level of the Desfiladero de los Gaitanes outlet. In this section it coincides approximately with the limits of the Natural Area. 

    Though generally of insuffi cient fl ow, the water of the Fuente de la Fuenfría has been very important for the inhabitants of the area, Las Viñas farmers and shepherds of the surrounding hills. As they were far from any other source of water, it was completely forbidden to water cattle at the Fuente.

    This water spring is somewhat famous among the Ardales inhabitants. Perhaps the most striking feature though is the compelling riparian wood the Fuente sustains and the waterfall that flows into a trough carved out in the tufa deposits (the water contains a lot of lime) a few metres below the source. There is maidenhair fern here, Blue Throatwort and numerous climbing plants. From the pool there comes out an irrigation ditch surrounded by tall white and black poplars and elms.

  • Faune

    Oiseaux

    Le début de l’étape est clairement marqué par la présence de grandes falaises qui permettent la présence d’espèces typiquement rupicoles. Le barrage du Tajo de la Encantada ajoutera des espèces aquatiques à notre liste. La première montée s’effectue en traversant une zone de pins, de palmiers-nain, de genêts, et quelques sabines. Une fois arrivé dans la zone du mirador, le chemin jusqu'à Ardales parcourt des zones d’amandiers parsemées de fermes isolées (cortijos) et des zones de pâturages. On remarque très bien l’ancien caractère forestier de ces terres, avec des chênes de moyenne envergure qui réclament de l’espace. Entre les cultures et les reboisements de pins, on arrive à notre destination, dans le village de Ardales.

     

    Espèces singulières

    Les rapaces comme le vautour fauve, l’aigle de Bonelli, le faucon pèlerin et le faucon crécerelle sont fréquents au début de l’étape, au même titre que le grand cormoran, le héron cendré, l’aigrette garzette et le martin-pêcheur sur le chemin de la traversée de la rivière Guadalhorce. Dans la zone de la gare, la présence de la tourterelle turque, du martinet, de l’ hirondelle rustique, celle de fenêtres et de rochers, de l’ étourneau unicolore, du moineau domestique, et de fringillidés comme le chardonneret élégant et le verdier d’Europe dénoncent la présence humaine. Dans cet environnement nous pourrons observer également d’autres espèces grâce à la présence d’arbres et de buissons (la fauvette à tête noire et la mélanocéphale, la mésange charbonnière, le bec croisé des sapins, le pinson des arbre et le bruant fou). Pendant la montée nous longeons des falaises qui nous permettront de voir des espèces propres à un environnement vertical, telles que le pigeon biset, le monticole merle-bleu, le traquet rieur, et le crave à bec rouge. Sur la partie la plus élevée se trouve un mirador, un endroit exceptionnel pour observer le vol des rapaces, des martinets et des craves.

    Lorsque nous entamerons la partie du sentier qui passe par des collines parsemées de fermes (cortijos), avec des champs et des reboisements de pins et des chênes solitaires, l’espèce qui attirera le plus notre attention sera le geai des chênes, avec sa ceinture blanche et ses chants ressemblant à des plaintes. De plus, de nombreux chardonnerets élégants, de verdiers d’Europe, de serins cinis, et de linottes mélodieuses nous accompagneront le long de ce sentier, ainsi que la chevêche d’Athéna, la perdrix rouge, la fauvette mélanocéphale, la mésange charbonnière, l’étourneau unicolore, et le pinson. Au cours de cette étape, on traverse plusieurs cours d’eau où on aura l’occasion de voir la grive musicienne, la grive mauvis, le rouge- gorge, la fauvette à tête noire, le loriot d’Europe et le bec-croisé des sapins. Le circaète Jean-le-Blanc est aussi fréquent au printemps et en été. L’aigle royal et l’aigle de Bonelli, eux, utilisent les collines comme source d’alimentation. Si nous y sommes à la première où dernière heure de la journée, nous pourrons écouter le petit-duc scops et le hibou grand-duc.