Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Sentier 20. Archidona - La Hoz de Marín (Famille)

Sentier 20. Archidona - La Hoz de Marín (Famille)
Type d’étape Lineal
Longueur totale en mètres 5600 m.
Temps de marche estimé 1:45 h.
Dénivelé net en mètres 340 m.
Dénivelé cumulé positif en mètres 170 m.
Dénivelé cumulé négatif en mètres 170 m.
Difficulté Classification selon la Méthode d'Information des Excursions (MIDE)
2

Moyen

2

Itinéraire

2

Déplacement

2

Effort

Information générale

Itinéraire

Depuis Archidona nous descendons rapidement jusqu’à la base de la hoz du ruisseau Marín, un curieux défilé asse large sur sa partie nord et qui se resserre petit à petit à mesure que nous le contournons, pour finalement dessiner un magnifique canyon fluvial.
Certaines plaines fertiles sont encore cultivées ou utilisées pour le pastoralisme, mais sur la plus grande partie du circuit, les anciens champs en terrasse, aujourd’hui abandonnés, ont été colonisés par la montagne méditerranéenne. La distance totale du parcours est de 5,6 km.

Résumé de l'étape
Accès
Lieux de passage
Parcours
Conseils
Caractéristiques
Façons de tournée
Communes
  • Caractéristiques

    Type de tronçon Longueur % du total
    Longitud Total 5600
  • Façons de tournée

    En ce qui concerne le mode de déplacement au cours des différentes étapes, nous rappelons qu’il est divisé en trois catégories : à pied, à vélo et à cheval. Lorsque nous indiquons que le parcours peut être réalisé à pied, la totalité de l’étape est concernée, toutefois, dans le cas du VTT et du cheval, tout dépendra des restrictions temporaires et des normes municipales, ce qui obligera parfois à choisir des itinéraires parallèles ou alternatifs permettant le passage. Nous rappelons également que certaines étapes accessibles à VTT peuvent se réaliser sur des revêtements irréguliers et comprendre des dénivelés importants pouvant entraîner des difficultés techniques plus ou moins nombreuses.
    • À pied
    • À bicyclette
    • À cheval
    • Familial
  • Communes

    Archidona

    Où manger

    Cliquez ici

    Où dormir

    Cliquez ici.

Information environnementale

Milieu naturel
L'eau, les fleuves et les rivières
  • Milieu naturel

    LA HOZ DU RUISSEAU MARÍN

    Le ruisseau Marín, le plus important affluent du Guadalhorce dans le secteur nord de la province de Malaga, offre à son passage dans la commune d’Archidona l’un des modelés les plus spectaculaires qu’on peut attendre d’un paysage fluvial. Hoz, comme le suggère le mot, fait allusion à la morphologie d’une vallée étroite et encaissée en forme d’arc, façonnée par l’érosion mécanique provoquée par l’eau - sur des matériaux datés de l’époque comprise entre le Trias et le Miocène -, qui a sculpté au cours d’un patient travail de milliers d’années les roches délicates. À différents endroits de la ravine, et particulièrement sur le tronçon intermédiaire, au sud, les escarpements font apparaître la roche matrice, configurant non seulement un paysage spectaculaire, mais aussi un habitat propice pour les animaux et les plantes associés au milieu rupicole.

    Parmi l’amalgame des roches présentes sur le site, nous remarquerons en particulier les affleurements de gypses - constitués de strates formées par la dissolution de l’eau - facilement détectables à leur typique coloration blanchâtre.

     

    USAGES ANTHROPIQUES

    Sur un territoire dont la géologie, la flore et la faune sont aussi riches et variés, il n’est pas étrange de constater l’existence d’empreintes d’activités humaines, très enracinées dans la mémoire populaire, qui évoquent d’autres temps et d’autres modes de vie.

    Si le nom le plus ancien de la hoz fait référence aux cerfs qui étaient probablement abondants à l’époque, la proximité du cours d’eau du village d’Archidona a fait que son image actuelle d’île de verdure soit relativement récente. D’ailleurs, son nom actuel provient d’un moulin à farine, aujourd’hui totalement disparu, qui s’était installé près du ruisseau pour profiter de la force motrice de l’eau.

    Depuis le belvédère situé au début du sentier, vers le sud-est, on aperçoit les traces d’une exploitation minière d’extraction d’ophite, une pierre utilisée pour la fixation des rails sur les lignes de chemin de fer.
    On trouvera également une carrière de pierres et une cimenterie à l’abandon.

     

    RECOMMANDATIONS

    Le tronçon du parcours fluvial est très agréable les jours de chaleur grâce à l’ombre offerte par l’abondante végétation de rive. Les eaux du ruisseau Marín fluctuent à peine au cours de l’année et ses piscines naturelles, bien que de faible profondeur, permettent de souffler en pleine période estivale.

  • L'eau, les fleuves et les rivières

    Texte original extrait de la version en anglais.